Quel est le but du calibrage vidéo ?​​​​​​​

Quel est le but du calibrage vidéo ?

  • L’objectif absolu et premier du calibrage d’un affichage, est de respecter la fidélité de image (la fidélité au programme initial) telle qu’elle a été voulue par le réalisateur. Des normes visent à encourager et à préserver : le signal , de l’équipement, et la précision du programme, l’intégrité, l’unité, la cohérence et la répétabilité, tout au long de la chaîne de production du programme, à travers la post-production, l’exposition/diffusion/DVD/Blu-Ray/etc., et pour finir le public.
  • Dans tous les cas, le propriétaire de l’affichage doit garder à l’esprit que l’objectif du calibrage n’est pas d’atteindre les goûts personnels de réglage d’image, du spectateur ou d’un fabricant de diffuseurs ! L’auteur du programme vidéo donné est le seul responsable pour déterminer comment l’image est censée apparaître. L’écran devrait servir de communicateur neutre et précis des signaux vidéo fournis pour le spectateur. Le travail du calibreur est d’aligner l’affichage le plus proche possible à des références connues !
  • Le calibrage professionnel doit être la configuration de tout un système, qui implique que toutes les sources soient configurées correctement (boîtes de câble, récepteurs satellite, un lecteur Blu-ray, etc.) selon les normes, tout en tenant compte des interactions visuelles entre les appareils et son environnement. C’est seulement de cette façon-là que l’intégrité artistique, la précision d’affichage, et la fidélité des images seront vraiment appréciées !



Regardez combien la correction des couleurs peut changer l'ambiance d'un film


  • Les couleurs que vous voyez dans un cinéma ne sont pas les couleurs originales qui sont sorties de la caméra. Il est rare que nous arrivions à voir des clips d’un film avant qu’ils n’aient été retouchés en couleur. C’est une chance, car la différence est impressionnante, comme vous le verrez dans les clips vidéo ci-dessous.
  • Voici une courte vidéo montrant les séquences avant et après d’un film dont les couleurs ont été corrigées par un coloriste. Il est spectaculaire de voir la différence entre les images initiales et les scènes officielles finales. Il est également fascinant de voir le processus et comment certaines choses changent lentement.


  • Les couleurs finales et les restitutions tonales sont une question d’interprétation. Balance de blanc chaude ou neutre? Contraste haut, moyen ou faible ? Haute, moyenne ou faible saturation des couleurs ? Tout est déterminé dans le classement des couleurs en fonction des souhaits des producteurs du film. Ils peuvent créer plusieurs interprétations différentes d’une scène pour pouvoir choisir ceux qu’ils souhaitent.


Quelques échantillons avant et après le classement des couleurs du long métrage indépendant "The House On Pine Street". Ce film a été coloré par Taylre Jones à Grade situé à Kansas City.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le film fini, consultez cette bande annonce :



Seul l'auteur de l'oeuvre a la légitimité d'émettre un avis sur la couleur et la teinte de l'image, etc. Il partage son jugement avec d'autres professionnels et s'appuie sur des outils parfaitement calibrés selon des normes précises.


Toute altération de l'oeuvre originale est une distorsion. C'est le terme qu'emploient les anglophones pour décrire une reproduction qui n'est pas identique à l'original.


Seul un affichage calibré pourra vous donner l’occasion d’évaluer objectivement l’aspect d’un film !


calibrage, calibrage audio, calibrage video, calibrage ecran, calibrage projecteur, calibrage tv, forfait calibrage, calibrage icc